jeudi 6 avril 2017

Trouver votre police d’écriture idéale… mon choix? Lora!


Lora est une très belle découverte pour moi! Il s’agit d’une police d’écriture contemporaine gratuite (celle du titre sur l’image de l’article). Ses droits permettent l’utilisation commerciale, et donc, l’utilisation pour toute publication. Pour la version papier de mon roman, j’ai longtemps cherché la bonne police. Ça n’a pas été facile, mais finalement, j’ai opté pour Lora! Je ne regrette rien puisque les lecteurs l’aiment, et moi aussi! Dans cet article, je vous parlerai donc de ce qu’il faut considérer lors du choix d’une police d’écriture, en plus de mes raisons d’adopter Lora.


LA BONNE POLICE POUR LA BONNE UTILISATION


Savez-vous que certaines polices d’écriture se lisent mieux à l’écran et d’autres sur papier? Eh oui! Elles sont développées pour diverses utilisations. Certaines seront plus claires ou moins brouillées lorsqu’on en change la taille, d’autres possèdent ou non des empattements (ces petites pattes qui aident l’œil à suivre la ligne). En général, les empattements sont préférés pour la lecture, tandis que les polices qui n’en possèdent pas sont préférées pour les titres. Bref, choisissez une police qui est conçue pour l’utilisation que vous souhaitez en faire.

UTILISATIONS POUR ÉCRAN
UTILISATIONS POUR IMPRESSION
- Application de bureau
- Site web
- Livre numérique
- Livre papier
- Journal ou revue
- Affiche publicitaire

Pour en savoir plus sur la question légale des droits d'auteurs reliés aux polices, consultez mon article précédent : Étonnante découverte quant aux polices d'écriture.





LA POLICE DOIT RÉPONDRE À VOS CRITÈRES


1. Le style :

Souhaitez-vous un look classique, original, élégant, moderne, rétro, en lettres attachées, en lettres très larges? Il existe une multitude de styles et personnalités!

 

2. L’alignement des lettres et chiffres :

Certaines polices ne sont pas alignées, surtout et souvent en ce qui concerne les chiffres. Par exemple, le 5 dans le chiffre 15 pourrait être plus bas que le 1. Bel effet pour certaines créations graphiques, mais cela convient-il à votre texte? Parfois, les lettres ne sont pas complètement alignées non plus, créant ainsi un style particulier, mais n’oubliez pas que toutes lettres non alignées fatigueront davantage l’œil du lecteur. Pour un titre, ça va. Par contre, pour un chapitre, c’est très différent!

 

3. Les formes :

Je ne m’en étais pas rendu compte, mais la première police que j’avais choisie pour l’épreuve de mon roman comprenait de si courtes virgules qu’on les distinguait à peine des points! Pas très pratique quand le lecteur doit toujours se questionner à savoir s’il s’agit d’un point ou d’une virgule! Certaines polices ont aussi de bien étranges points d’interrogation, d’autres de drôles de Q, d’Y, de W, S ou autre. Il faut donc vérifier que la forme des lettres, chiffres et symboles vous convient. Pensez aussi à tester l’italique…

 

4. La visibilité :

Une autre erreur que j’avais commise était de choisir une police d’écriture trop pâle. À l’écran, ça allait, mais à l’impression… pas du tout! Si vous aimez une police, mais vous doutez qu’elle soit suffisamment foncée sur papier, faites un test d’impression!


COMMENT SAVOIR SI LA POLICE SERA AGRÉABLE À LIRE


Comme je disais précédemment, la présence d’empattements (avec sérif) est toujours une bonne idée pour tout texte en paragraphe. Et un test d’impression peut vraiment s’avérer très utile! Mais vous n’avez pas envie d’imprimer chaque police avec empattements? Alors, voici quelques autres points à vérifier. Et là, il s’agit de mon expérience personnelle basée sur mes connaissances à ce sujet, ainsi qu’à force d’observations et d’essais.

 

1. L’alignement des lettres et des chiffres : 

En plus d’aligner la base des lettres à la même hauteur, n’oubliez pas d’en regarder le haut. Certaines polices ont différentes hauteurs de lettres, ce qui peut fatiguer l’œil du lecteur. Aussi, certaines ont des queues qui remontent beaucoup, ce qui nuira aussi au confort de lecture, car l’œil aime suivre une ligne plutôt que passer son temps à monter et descendre… Par exemple, comparez les C et les E dans l’image suivante :

 

2. Les variantes d’épaisseur : 

Sur l’image précédente, la police du haut ne possède pas une épaisseur uniforme des lettres. Vous ne trouvez pas que c’est moins agréable à lire? Plus c’est uniforme, plus l’œil oubli les formes et se laisse guider par les mots.

 

3. L’harmonie des formes : 

Si l’œil aime l’uniformité, qu’en est-il quand une lettre sort du lot? Un A ou un E très aplati par exemple… Mais encore…? Pour l’impression, j’avais trouvé une police plus foncée et je croyais que ce serait suffisant. Erreur! Quand j’ai reçu ma deuxième épreuve papier, j’ai réalisé que cette police donnait mal aux yeux! J’ai cherché à comprendre pourquoi… En observant les formes des polices de roman que je trouvais agréables à la lecture, j’ai enfin trouvé! Les lettres de la police que j’avais choisie n’étaient pas assez rondes! Eh oui. Le O, par exemple, était très ovale et en hauteur. Les polices les plus agréables à lire étaient toutes de formes plus rondes. En design, les rondeurs ajoutent douceur. Eh bien, l’œil aussi aime les jolies courbes!


COMMENT PERSONNALISER UNE POLICE


Bon, vous avez trouvé LA police idéale, mais votre test d’impression ne vous satisfait pas? Quoi faire? C’est exactement ce qui m’est arrivé avec Lora. Et puis, encore une fois, j’ai bien observé celles de romans publiés par des éditeurs professionnels. Et là, j’ai vu qu’en fait, les lettres de Lora étaient légèrement trop espacées entre elles, ce qui ajoutait beaucoup de blanc entre les noirs des lettres et mon œil ne trouvait pas ça agréable… Il est bien difficile cet œil, non? Eh bien, il avait raison! Savez-vous que dans Word (et probablement dans d’autres logiciels aussi) vous pouvez ajuster l’espacement entre les lettres d’une police ou même, celui entre les lignes?
Voici comment :

 

Ajuster l’espacement entre les lettres :

Dans Word, sous l’onglet ACCUEIL, dans la partie « Police », cliquez sur le petit symbole dans le coin droit, en bas (représenté par un coin et une flèche). Une fenêtre s’ouvrira. Choisissez l’onglet PARAMÈTRES AVANCÉS. À droite de « Espacement : », choisissez « condensé », puis ajuster le nombre. Pour Lora, j’ai condensé à 0,3. Parfait pour cette police à taille 11! N’oubliez pas de sélectionner votre texte avant de faire cette transformation. Encore mieux, utilisez les styles pour la mise en forme de votre texte et programmez ce changement d’espacement dans le style souhaité (« Normal » pour tous les paragraphes).

 

Ajuster l’espacement entre les lignes (l’interligne) :

L’interligne simple de la police choisie ne vous convient pas? Changez-le. Dans Word, sous l’onglet ACCUEIL, dans la partie « Paragraphe », cliquez sur le petit symbole dans le coin droit, en bas (représenté par un coin et une flèche). Une fenêtre s’ouvrira. Choisissez l’onglet RETRAIT ET ESPACEMENT. Sous « Espacement », choisissez un interligne « multiple » et ajustez le nombre à moins de 1,00 (1,00 représentant l’interligne simple). Encore une fois, je vous suggère fortement d’utiliser les feuilles de styles et d’y programmer l’espacement souhaité. Mais attention, en diminuant l’interligne, vous risquez de voir disparaître certaines extrémités de lettres. Vérifiez donc que les lettres (majuscules et minuscules) en début, à l’intérieur et à la fin d’un paragraphe apparaissent en entier.


MES RAISONS D'ADOPTER LORA


Le choix d’une police est très personnel, mais voici mes propres raisons :
Lora convient à l’impression papier. Son style comprend des empattements, est contemporain, plutôt uniforme et harmonieux, avec de belles formes arrondies et toutes alignées (lettres et chiffres). Le point d’interrogation est joli. Les virgules et les points se démarquent très bien. L’italique est mignon (certains italiques d’autres polices m’agacent vraiment). Elle n’était pas tout à fait foncée, mais en condensant légèrement les lettres, j’ai pu augmenter la taille d’un point (à 11) pour alors obtenir une teinte parfaite!
Pour toutes ces raisons, je remercie son créateur : Cyreal!
😊

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à bien choisir une police d’écriture!


5 commentaires :

  1. Super article, vraiment utile. Merci à toi. Je reviendrai le lire quand j'éditerai. La limpidité de lecture favorise la vitesse de lecture et c'est très important, tu as raison. On oublie ce qu'on a lu quand on lit trop lentement.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Laure!
      Ce que tu dis est tellement vrai! :)

      Effacer
  2. Très intéressant tout ça :-) Tu n'avais pas trouvé ton bonheur parmi les polices traditionnelles ?
    Ah, et une question que j'ai oublié de te poser dans nos derniers échanges : au canada, les règles typographiques ne mettent pas d'espace avant les deux points ? Parce qu'en France, si ;-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci :)
      Oui, il y a une espace insécable avant les deux points et une espace après. Normalement, il se fait automatiquement en tapant les deux points et je ne fais donc jamais manuellement d'espace. Mais je ne sais pas pourquoi cet automatisme ne fonctionne pas avec certaines polices d'écriture. Donc, si jamais tu vois que je n'en fais pas, c'est en raison de la police utilisée... Voici un lien des règles de français, un site du gouvernement du Québec auquel je me fis très souvent: http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=2039
      Pour ce qui est de ne pas trouver mon bonheur parmi les polices traditionnelles, c'est en raison de leurs droits d'auteur. Pour une utilisation commerciale, ce qui est le cas quand on l'utilise dans un livre que l'on vend, il faut bien lire leurs règles, car plusieurs ne le permettent pas à moins de payer les droits. Et moi, je voulais une police d'écriture gratuite et légale pour l'utilisation commerciale. Voilà! :)

      Effacer
    2. Oups! Je vois que dans l'image l'espace ne s'est pas faite automatiquement. Ce qui arrive parfois quand on efface et recommence... Je corrigerai le tout! Car oui, la police Lora fait automatiquement et très bien les espaces insécables. :)

      Effacer